Pierre Pardoën, Tour de France 1952

Détails

Cinéaste : André Deschamps
Date : 1952
Lieu : Entre Rouen (76) et Roubaix (59)
Coloration : Noir et blanc
Son : Sonore
Format : 9,5 mm
Durée : 1’49 (extrait)

synopsis

En 1952, notre cinéaste, André Deschamps, pharmacien de profession et futur maire d’Hallencourt (1967-1971), témoigne de certains événements de la 39e édition du Tour de France organisé par L’Equipe et Le Parisien Libéré.

Il filme le coureur cycliste amiénois Pierre Pardoën en civil. Nous sommes probablement ici au moment de la 4e étape du Tour de France qui se déroule entre Rouen et Roubaix. Pierre Pardoën fait alors sensation dans la région car cela faisait 25 ans qu’un coureur picard n’avait pas participé à La Grande Boucle. C’est sa première course en tant que professionnel. Il intègre l’équipe « Nord-Est-Centre », dont fait partie Gilbert Bauvin, Marcel Dussault, Noël Lajoie, etc. Le Tour se court par équipes nationales et quelques équipes régionales sont également invitées.

Dans cette 4e étape Rouen-Roubaix, Pierre Pardoën « courre sur ses terres ». Le directeur sportif de l’équipe, Sauveur Ducazeaux, mise donc sur lui pour cette étape. De plus, « Pierrot » avait à cœur de se montrer dans sa région, et de faire plaisir à ses supporters. Malheureusement, il crèvera 4 fois de suite, n’avait pas de roue de rechange et le changement de vélo n’était possible qu’1 fois.