Culture de la jacinthe

Détails

Cinéaste : Michel Jeanson
Date : Années 1950
Lieu : Parc du Marquenterre (80)
Coloration : Noir et blanc
Son : Muet
Format : 16 mm
Durée : 2’12

synopsis

« En 1947 Michel Jeanson se lance dans la production de bulbes à fleurs (jacinthes, tulipes, glaïeuls, etc.)

Il fait venir trois familles hollandaises (dont une s’est définitivement installée en France) qui maitrisent parfaitement cette culture.

La technique de multiplication des jacinthes est originale : elle consiste à creuser une sorte de cratère sur le plateau des racines d’un gros bulbe. Cette opération demande un grand doigté de la part des ouvrières car il faut aller ni trop profond ni pas assez. C’est l’étape du “creusage” qui se fait fin juillet. Puis ces “bulbes mères” sont entreposés à température et hydrométrie adéquate dans des cellules ventilées et on voit apparaître dans ce cratère des minuscules bulbilles qui vont se développer au dépend du bulbe qui sera mis délicatement en terre en novembre. A la récolte suivante, en juillet, on obtiendra une grosse poignée de petits bulbes gros comme des olives. Ceux-ci seront séparés les uns des autres, puis replantés à l’automne pour une nouvelle croissance. Puis à la récolte suivante, ces bulbes auront augmenté de diamètre, et il faudra recommencer encore une année pour obtenir un vrai gros bulbe qui produira une superbe fleur lorsqu’il sera mis en terre une dernière fois dans la serre du client horticulteur, qui, lui, vendra cette fleur en pot au client final.

Cela implique donc des champs de jacinthes, au fur et à mesure de la croissance, qui produisent des petites fleurs qu’il faut éliminer car elles fatiguent la croissance du bulbe.

On voit aussi des hommes en train d’inspecter les champs portant des seaux : il s’avère qu’une des difficultés majeure de la jacinthe est qu’elle est sujette à “la maladie jaune” très contagieuse pour laquelle il n’existe pas de traitement. Il faut donc éliminer le plus rapidement les pieds malades avant qu’ils ne contaminent les autres, voire la parcelle entière.

Il a été produit jusqu’à 60 ha de bulbes sur le Domaine du Marquenterre, dont 15 ha de jacinthes, la plante “noble”. Ces productions ont diminué à partir des années 80 à cause de la concurrence hollandaise et le fait qu’une partie des terres (de sable !) cultivables se trouvaient dans le polder qui fut finalement affecté au Parc Ornithologique du Marquenterre. La production de bulbe a pris fin définitivement en juillet 2004. »

Paul Jeanson, fils de Michel Jeanson